Stèles 14/18

Par arrêté de la Préfecture de Loire Atlantique, en date du 2 septembre 2015 :

 

"Est inscrit au titre des Monuments Historiques , le monument aux morts paroissial 1914-1918, 1er quart du XXème siècle, plâtre moulé et peint, auteur: modèle de série par H. Miquel, fabricant de statues à Toulouse, conservé dans l'église St Pierre et St Paul de Paulx, appartenant à l'Association diocésaine de Nantes "

Le centre du fronton représente l'apparition du Christ en croix à la Vierge à l'enfant ; en couronnement, au centre, deux anges tiennent des palmes, et de chaque côté, un pot à feu. Au soubassement trophée de drapeaux français avec un casque, volutes. Sur le corps du tableau, un coq gaulois, et une scène représentant un aumônier militaire donnant l'extrême-onction à un soldat allongé, appuyé contre son paquetage, et serrant le drapeau français. De chaque côté, au pied d'un pilastre, un poilu et Vercingétorix.

OEUVRES EN RAPPORT : ce relief est une oeuvre de série dont il existe sans doute plus d'une centaine d'exemplaires dans autant de paroisses, et ce dans toute la France. Sans que l'identité du sculpteur soit avérée, on peut avancer sans grand risque le nom d''Etienne Camus, gendre de l'éditeur Miquel, et signataire d'au moins un de ces reliefs.

Par ailleurs, il ne faut pas confondre cette oeuvre avec une autre composition, très proche dans la forme mais beaucoup moins répandue en nombre, diffusée par un Angevin : Eugène Blanc.

 

 

Pour comparaison voici celle de Caniac , en couleur : on distingue mieux les scènes et les personnages

( cliquer sur la photo pour l'agrandir)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×